Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Pour gérer mieux la migration : AMSAD demande au Sénégal de faire comme le Mali

Posté par: Modou FALL| Samedi 23 mai, 2015 09:05  | Consulté 2253 fois  |  0 Réactions  |   
Le gouvernement malien a décidé mercredi de faire de la migration une opportunité de développement du pays, en mettant en œuvre un projet intitulé « Politique nationale de Migration (PONAM) ».

Migrants-300x200

Cette résolution a été prise après le drame des émigrés de la mer Méditerranée, survenu en avril dernier, qui a fait 800 morts par noyade dont plus de 200 Maliens selon des sources officielles et près de 300 d’après certaines sources.

Ce drame a fait ressortir que le contexte actuel des migrations exige des réponses plus adaptées et a mené le gouvernement malien à accélérer la mise en œuvre de la PONAM, adoptée depuis septembre 2014.

L’exécution de la PONAM va nécessiter la mobilisation de près de 120 milliards F CFA, selon un communiqué publié par le ministère des Maliens de l’Extérieur.

class=

Il s’agit de faire de la migration « une chance pour le développement en luttant sérieusement contre les mouvements clandestins qui prennent la forme d’une traite des personnes », précise Dr. Abdrahamane Sylla, ministre des Maliens de l’Extérieur.

Cette politique est axée sur deux volets essentiels comme la gestion des migrations conformément aux normes internationales et la mise en relation de la migration et du développement.

Selon le département de tutelle, cette politique se justifie par les multiples enjeux de la migration, la volonté politique de mieux gérer les flux migratoires, la sécurisation des Maliens de la diaspora et sa mobilisation pour le développement du pays.

L’ambition politique porte sur un ensemble de mécanismes pour favoriser l’investissement de la diaspora et organiser la migration légale, améliorer la gestion des frontières, lutter efficacement contre la migration irrégulière et promouvoir la protection internationale des Maliens à travers le monde.

« Une gestion équilibrée de la migration passe par une nécessité impérieuse de stimuler une approche commune entre les partenaires des pays de départ, de transit et d’accueil et avoir comme priorité la mise en œuvre des mesures concrètes ainsi que la mobilisation des ressources humaines, financières et matérielles afin de relever les défis que chacun affronte à son niveau », souligne Dr. Abdrahamane Sylla, cité par la radio nationale malienne.

« Nous sommes convaincus qu’en gérant mieux la migration, elle représente une source d’investissement culturelle et sociale par des échanges humains et économiques », ajoute le ministre.

Pour le gouvernement malien, la politique traduit aussi la volonté des autorités maliennes d’engager une lutte sans merci contre les réseaux mafieux par une stricte application de la loi relative à la lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées.

La Politique nationale de migration prévoit la création de 5.000 emplois directs en plus des infrastructures de production et de transformation dans les localités de départ, des projets de réinsertion socio-économique à l’endroit des Maliens de retour volontaire ou forcé.

Mais, les cadres et élus de Kayes, la région de l’ouest d’où sont originaires la plupart des victimes maliennes des récents naufrages en Méditerranée, doutent de l’efficacité de cette stratégie.

Pour Mme Bouaré Fily Sissoko, ancienne ministre malienne de l’Economie et des Finances, il faut une politique de développement équilibré avec une judicieuse exploitation des richesses au profit du développement local et régional.

Intervenant au cours d’une conférence de presse, elle a regretté le fait que sa région (Kayes) soit pauvre au point que ses ressortissants soient « obligés d’aller mourir en mer » alors qu’elle est la première région contributrice de ressources fiscales et douanières au budget d’Etat.

Src : maliactu

 L'auteur  Modou FALL
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Migration, AMSAD, Migrants
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Modou FALL
Blog crée le 11/09/2014 Visité 338097 fois 163 Articles 1659 Commentaires 29 Abonnés

Posts recents
Le Sénégal , un pays juridiquement sans opposition
Al Amine : Les symboles d’un homme unique et exemplaire
Cybersécurité : Qui sont les cybercriminels ?
Survivre face à cette ouverture des portes virtuelles du monde
MODOU FALL INFORMATICIEN : \"AMY COLLÉ DIENG EST VICTIME, ON LUI A BEAUCOUP PORTÉ DE PRÉJUDICES \"
Commentaires recents
Les plus populaires
Libération de Karim : le Kazu Rajab est une bonne occasion pour le président
En libérant Karim, le Président ne fera que renforcer son pouvoir
Le jour où M. Karim WADE sera libéré : le PIT et la LD posent des conditions
"Ila Touba" ne passe pas par Diourbel... Une très grave erreur !
Les coups de la vie : Mon mari m’a vendue à son patron