Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Magal de Darou KHAFOR : le sens et la portée

Posté par: Modou FALL| Dimanche 22 mai, 2016 00:05  | Consulté 655 fois  |  0 Réactions  |   
LA PORTEE DU MAGAL DE DAROU KHAFOR   A l’entame du projet de construction de la grande mosquée de Touba, Chiekhoul Khadim avait ordonné à Serigne Saliou FALL de commémorer l’ordre venant de DIEU le Tout Puissant pour cette réalisation. Après la disparition de Chiekhoul Khadim en 1927, sous la régnée de Cheikh Mouhamadou Mustafa Karim, la mission de commémorer l’ordre a été renouvelée. A compter des travaux de fondation en 1932, Cheikh Saliou FALL assurait la mission avec ses disciples et sympathisants mourides à chaque croissant lunaire. La commémoration était à chaque fois marquée par une journée de récital du Saint Coran et des Khassida de Chiekhoul Khadim. A cette occasion quatre (4) bœufs étaient abattus pour régaler les invités et disciples qui accompagnaient les prières et chants religieux toute la nuit afin de conclure les prières à l’aube et d’ordonner les disciples de se préparer au prochain croissant lunaire. Cette tradition de commémoration a connu onze (11) ans de succès sous sa présence. Sous le règne du 2ème Khalife de Darou Khafor, Serigne Modou Mamoune FALL, comme de coutume, envoya son frère Serigne Abdoulahi FALL connu sous le nom de Serigne Abdou Ndakarou à la tête d’une délégation au près du 2ème khalife général des mourides Cheikh Mouhamadou Fallilou Mbacké pour une visite de reconnaissance ainsi de solliciter une journée dédiée à Mame Saliou FALL. Le Khalife leurs donna comme égide le 15ème jour du mois de Sahbane à perpétuer annuellement, comme une journée de rappel des œuvres et biens faits du Saint Homme mais aussi de renouvellement de l’ordre de commémoration à l’entame de la construction de la grande mosquée de Touba. Il leurs révéla que Serigne Saliou FALL est présent à Darou Khafor durant la journée jusqu’à l’aube. Par ailleurs la recherche a montré que cette nuit de Lailatoul Baraha est commémorée dans toutes les communautés musulmanes. A cet effet des prières sont formulées (une série de Yassine) à l’endroit de tous musulmans. Elle coïncide aussi avec le rappel en Dieu de Chiekhoul Khadim le fondateur du mouridisme.   Pour cette année, le magal est prévu le lundi 23 mai 2016 à Darou Khafor sur la route de TOUBA   Rappel - Portrait de Mame Saliou FALL   Historique de Naissance et de pacte d’allégeance Serigne Saliou FALL est né en 1276 Hégir/1858 dans le village de Njabi Wakhi, province d’Atouman FALL, région de Louga (NDiambour). Il est issu d’une famille royale du côté paternel originaire du damel sous le règne des Fall (Damel Amary NGoné Sobel FALL). Cette famille royale possédait des terres cultivables, un capital important qui favorisait leur production arachidière estimé environ à 500 tonnes/an. Par le biais de cette production, elle contribuait largement au développement socioéconomique du Sénégal d’autre fois. Frère cadet de Mame Cheikh Ibrahima FALL avec une différence d’âge de trois (3) ans, d’un père surnommé Mouhamed Rokhaya Ben Mouhamed Ahmad ben Habibalahi et d’une mère appelé Sokhna Saynabou NDIAYE Djarée. Sa famille des deux côtés avait adopté le tarikha « qadiriyya » avant leur attachement à la « Mouridiyya » à l’instar de Cheikh Ahmed Khadim, le père fondateur au Sénégal.     Portrait de Serigne Dame Saliou FALL actuel khalife   Baye Ndam Fall5ème khalife de Mame Saliou FALL, serigne Dame Abdou Rahman est né vers les années 1934 à Darou kha for. De sa lignée maternelle, il est fils unique de sa mère sokhna Sassi Mbodji fille de Guedel Mbodji ancien roi du Saloum et de Coumba Ballé Ndiaye issu de la famille royale du sine de la même lignée que « Boursine fa mague ». En fin d’année l’unaire 1921, Sokhnasi Sassi Mbodji accompagné de sa mère et de ses servitudes avait rendu visite à Serigne Touba durant à sa résidence surveillée pour se convertir et faire sa pacte d’allégeance. Après l’avoir accepté sa demande, le Saint Homme l’ordonna de retourner chez elle et de revenir en mois de « Gamou ». A son retour, serigne Touba l’envoya chez sokhna Fatou Diakhaté, mère de Serigne Saliou 5ème khalife de Serigne Touba. Ainsi en un bout de temps, Serigne Touba écria une lettre, qu’il confia à Serigne Malick ndiaye en lui donna comme mission d’accompagner Sokhna Sassi auprès de Cheikh Ibrahima Fall et de lui remettre la lettre. « Je l’ai confié comme épouse jusqu’au jour dernier» Cheikh Ibrahima fall après lecture de la note, l’a pris comme épouse, ils ont eu quatre filles deux du même nom de sokhna Aminata fall, sokhna Khadîdja Fall et sokhna rahmatoulahi Fall.aprés le rappel à Dieu de Mame Cheikh Ibrahima Fall, elle rejoigne la demeure de son frère cadet Mame Saliou fall pour y continuer sa mission. Ainsi ils eurent un fils unique Serigne Dame Saliou telle que prédit par Mame Cheikh Ibrahima Fall à ses derniers jours sur terre. « Sokhnasi Sassi ne soit triste, tu auras un fils, d’une lumière divine éclatante et moi-même je vais y mettre mes flambeaux » Serigne Dame a débuté l’apprentissage du Coran auprès de son père avant d’être confié successivement à : Serigne Ousmane MBaye à Darou Khafor Serigne Souleye Gaye disciple de Mame Cheikh Ibra à Kourou Mbacké pour une petite durée Ainsi pour suivre les recommandations de son vénéré pére, après sa rappel en Dieu, il a été orienté vers serigne Dame Abdourakhman Lo son homonyme « grand disciple de Serigne Touba, d’une amitié connue avec serigne Saliou FALL marquée beaucoup de révélation mistiques » pour y poursuivre ses études par son grand frére Serigne Mortalla FALL de Mame Cheikh Ibrahima Fall, qui était confié à sokhnasi Sassi par Mame Cheikh Ibrahima après les décès répétitifs de ses filles. Après étude Serigne Mortalla le confia à Serigne Fallilou Mbacké, qui l’affecta à son « daara tarbiya » de « ALIA » pour une durée de 5 ans pour l’achèvement de sa formation sprituelle. Ainsi Serigne Fallou l’Attesta en lui remettant un extrait du Coran de Yassine à souratoul Nassi (aujourd’hui confié à son fils ainé homonyme de ce dernier. Il est venu au khalife le 12 décembre 2013 après rappel à Dieu de son grand frère Serigne Abdou Lahi Fall connu sous le nom de Serigne Abdou dakarou (rwa) Aujourd’hui dénommé khalife de la modernisation et du développement, il a rassemblé et responsabilisé toute la famille pour la réussite de sa mission. Après le projet de rénovation du lieu de recueil de Mame saliou « Beuyti fall » et du grand hangar familiale qui est en cours, il invite les disciples à une participation effective à la construction de l’école coranique, de la mosquée de la ville sainte et au projet de rénovation de la maison de Mame Saliou Fall. Qu’Alah nous le garde en paix et sécurité afin qu’il termine ses différents projets avec la communauté et vive longtemps avec nous dans un Darou Khafor prospère.   ----------------------------------
Modou FALL / Degg moo woor Talibé de Serigne Dame SALIOU Khalif de Mame Saliou FALL -----------------------------------
 L'auteur  Modou FALL
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Modou FALL
Blog crée le 11/09/2014 Visité 319558 fois 155 Articles 1590 Commentaires 29 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Libération de Karim : le Kazu Rajab est une bonne occasion pour le président
En libérant Karim, le Président ne fera que renforcer son pouvoir
Le jour où M. Karim WADE sera libéré : le PIT et la LD posent des conditions
"Ila Touba" ne passe pas par Diourbel... Une très grave erreur !
Les coups de la vie : Mon mari m’a vendue à son patron